- Introduction
- Indo-Musulmans
  - Données socio-économiques

  - Culture au quotidien
  - Islam local
- Malbars, Tamouls
  - Tradition et renouveau
  - Pratiques religieuses
- Quel avenir ?
    

- Gros plans
  - Mosquées de la Réunion
  - Pondichériens
  - Temples et ashrams
  - Divinités
  - Marche sur le feu
  - Bal tamoul
  - Kâvadi
  - Dîpavalî
  - Karmon
  - Mariage tamoul
  - Musique et danse
- Visite rapide
  

- Pages bleues
- Achetez votre billet, louez une voiture...

AJOUTER
ce site à vos favoris

Remerciements

________________


_________________________


________________
 


FESTIVALS - Archives

   Annuels ou plus ponctuels, de grande ampleur ou plus modestes, les festivals consacrés à l'Inde sont en France de plus en plus nombreux. Ils regroupent souvent des spectacles de danse et de musique, des expositions, projections de films, conférences, ateliers et sont ouverts à un large public.


   - Artistes indiens aux Escales de Saint-Nazaire
   - Artistes indiens au festival Les Suds (Arles)
   - Maine-et-Loire : Les Orientales
   - La Courneuve aux couleurs de l'Inde
   - L'Inde en lumière au festival Libertad à Narbonne
   - L'Inde bien présente au 16e Festival de l'Imaginaire
   - Arras : Danse ce Monde
   - Des Indiens sur la Croisette
   - 4e Festival Inde Tibet
   - Festival Armor India à Morlaix
   - Indian Arts Festival à Bordeaux
   - Montpellier : Weekend des Danses de l'Inde
   - Passeport pour l'Inde
   - Festival Baisaki-Sitra
   - Festival du cinéma indien dans le Tarn
   - Danse indienne en Arles et dans les Bouches-du-Rhône
   - Festival Les Instants du Monde à Rezé (44)
   - 15e Festival de l'Inde à Casseneuil
  
- Rencontres de la Danse Indienne 2012 : appel à candidature
   - Weekend de l'Inde dans l'Hérault
   - Holi à Toulouse
   - Festival de Vesoul
   - Festival des 3 Continents
   -
Auditorium Guimet : 8e Eté Indien
   - L'Inde au Festival d'Automne, à Paris
   - Deuxièmes journées du cinéma indien et Bollywood

   - Festival de la Musique Indienne en Guadeloupe
   - Festival "Namasté France"


En partenariat avec le site officiel de
La Nouvelle Revue de l'Inde

Spectacles    Expositions    Publications
Festivals Divers Témoignages

Vous souhaitez annoncer un événement : contactez-nous.


Artistes indiens aux Escales de Saint-Nazaire

   Saint-Nazaire accueillera les 3 et 4 août la 21e édition de son festival des musiques du monde... Les Escales.
   Aux côtés de Soaud Massi, Luz Casal, Kid Creole et bien d'autres, les artistes indiens seront particulièrement à l'honneur. On pourra donc voir et écouter :
- Debashish Bhattacharya, les 3 et 4 août, Salle Jacques Brel.
- Les Dhols of Jaipur, en déambulation le 3 août, en déambulation et à la Salle Jacques Brel le 4.
- Sloe Joe & The Ginger Accident, le 3 août sur le scène de l'Estuaire.
- Raghunath Manet et Didier Lockwood, avec leur spectacle Omkara II, le 3 août sur la scène du Port.
- Susheela Raman, le 4 août sur la scène du Parc des expositions.
- Asian Dub Foundation, le même jour sur la même scène.
- Zakir Hussain, le 4 août sur la scène du Port.

   Réservations sur le Web : www.les-escales.com, www.digitick.com, www.fnac.com  ou 0 892 68 36 22 (0,34 cts €/mn), www.ticketnet.fr ou 0 892 390 100 (0,34 cts €/mn), www.billetel.com.
   Renseignements : Tel : 02 51 10 00 00 - Fax : 02 51 10 00 01 - Email : contact@les-escales.com - Site web : www.les-escales.com.

Haut de page


Artistes indiens au festival Les Suds (Arles)

   Les accents de l'Inde se feront entendre au festival Les Suds, dans la cité d'Arles, pour cette édition de juillet 2012.
  
"Nous recevons Anoushka Shankar, fille et disciple du maître du sitar Ravi Shankar, demi-sœur de Norah Jones, Anoushka Shankar célèbre les noces du raga et du flamenco! Digne héritière d’une musique indienne classique, elle s’était déjà frottée à l’électro ou aux sons plus contemporains. Avec Traveller, son projet raga-flamenco, cette belle musicienne et compositrice crée un lien
subtil entre traditions hindoustanie et flamenca, réussissant le pari d’un dialogue spirituel entre deux musiques très respectueuses l’une de l’autre.
   Avec Sandra Carrasco au chant et El Piraña aux percussions, que l’on voit également aux côtés de Paco de Lucía, Melón Jimenez à la guitare flamenca, Pirashanna Thevarajah aux percussions indiennes, Sanjeev Shankar au shehnai et tanpura.
   Elle sera sur la scène du Théâtre Antique le jeudi 12/07 à 21h30 (première partie: Arcángel).

Les Siestes musicales:
   Mardi 10/7
Reno Daniaud. Ce joueur de chaturangui, guitare slide à 22 cordes, élève de Debashish Bhattacharya, invite à un voyage propre aux émotions du Raga
  
Jeudi 12/7 Duo Saaj. Un duo instrumental de musique classique de l’Inde du Nord. Servie par une remarquable complicité entre le sitar et les tablas, leur musique laisse sous le charme.

   Plus d'informations sur le site officiel du festival : http://www.suds-arles.com.

Haut de page


Maine-et-Loire : Les Orientales

   Pour sa quatorzième édition, le festival Les Orientales de Saint-Florent-le-Vieil a choisi le thème des fleuves... Du mercredi 27 juin au dimanche 1er juillet se succèderont de nombreux artistes, et parmi eux, bien évidemment, des artistes indiens ou de l'univers culturel indien.
   Retenons notamment...
- Spectacles et concerts :
   Le 29/06 à 21 heures, Sanam Marvi, chant Sind (Pakistan) au Café Oriental.
   Le 30/06 et le 01/07 de 11h30 à 15 heures, les chants des bateliers du Bengale, sur les Rives de Loire.
   Le 30/06 à 16h30, Homayoun Sakhi, l'art du rubâb (Afghanistan) au Café Oriental.
   Le 30/06 à 21 heures, La Nuit des fleuves - 1ère partie.
Spectacle de danse kathak suivi d’une création avec Julien Breton, au Café Oriental.
   Le 30/06 à 23 heures, La Nuit des fleuves - 2nde partie.
Une nuit avec les Fakirs du Bengale – Coussin et petite laine recommandés, sur les Rives de Loire.
- Films :
   Vendredi 29 juin - Waris Shah : Ishq Daa Waaris - Film de Manoj Puni - 2006 – Inde - 138 mn - Auditorium Julien Gracq - 18 heures.
   Samedi 30 juin  -  Ganga Maya - Film de Ludovic Segarra - 1984 – 97 minutes - France-Inde – VF - Auditorium Julien Gracq - 18 heures.
   Dimanche 1er juillet - Nero’s Guests - Film documentaire de Deepa Bhatia – 2009 – 55 minutes – Inde - Auditorium Julien Gracq – 18 heures.
- Mais aussi des ateliers, des expositions, etc.

   Toutes informations sur le site officiel : www.lesorientales.fr.

Haut de page


La Courneuve aux couleurs de l'Inde

   Le comité France India vous convie à son festival le samedi 23 juin 2012 de 10h à 20 h à LA Courneuve !
   "Fortes d’une culture millénaire, la France et l’Inde cohabitent sans pour autant vraiment se connaître.  Le comité France-India souhaite poser aujourd'hui les bases d’une passerelle reliant ces deux nations, pour que méconnaissance, indifférence et crainte laissent place à la connaissance, au respect et à l’union.
   Après les succès de nos précédentes éditions, ayant réuni plus de 5 000 personnes, autour de 100 exposants et 150 artistes, posant les fondements de son action, France-India continue à œuvrer pour faire avancer l’amitié franco-indienne, amitié qui trouve son ciment dans la culture. L’édition de cette année sera exceptionnelle par la présence de nombreuses personnalités politiques de haut rang et de représentants diplomatiques … La participation de ministres reste à confirmer.
   Le comité France-India  vous convie à venir célébrer le Samedi 23 juin 2012 l’amitié et la fraternité dans le cadre de la 7ème édition de cette journée franco indienne dont le public a toujours été à l’image de l'hexagone.
   A cette occasion, seront présentés au public :
-          des danses de tous styles et de toutes les régions de l’Inde (danses classique : Bhârata Natyam, Kathak, Kathâkali… Danses Folkloriques : banghra, danses modernes d’inspiration Bollywood et Kollywood…),
-          des arts martiaux indiens (le Kalaripayat …),
-          du yoga,
-          la cuisine indienne,
-          du cricket,
-          le carom  board (communément appelé billard indien),
-          un marché indien,
-          les cerfs-volants,
-          du football…
… matchs et initiations seront au rendez-vous !!!
    De nombreuses autres activités vous seront également proposées :
-          des rencontres, débats et dédicaces avec des écrivains,
-          un défilé des représentantes.
   Et pour parfaire cet échange culturel, de nombreuses associations seront présentes pour vous faire découvrir une culture millénaire, richissime et unique. Avec la journée France-India, la culture jette un pont entre les peuples, leur tend la main pour que la cohabitation ne soit plus subie mais voulue.
   La culture est le plus important des bienfaits, afin de pénétrer dans cet univers, l’entrée à cette journée événement est libre."

   Parc départemental de La Courneuve-Aires des Vents Avenue Maréchal de Hautecloque Leclerc - RER B Le Bourget puis le bus 133 arrêt : la comète -  93440 Dugny - RER-B La Courneuve puis le bus 249 arrêt :  Dugny - Par la route : A1 sortie 5 le Bourget puis prendre D50.
   Contact public 06 05 91 70 42.

Haut de page


L'Inde en lumière au festival
Libertad à Narbonne

   Après trois éditions axées sur les cultures latines, l’édition 2012 de LIBERTAD s’ouvre sur l’Orient et met l’Inde à l’honneur du 29 mai au 3 juin. Durant cette semaine, des artistes de renommée internationale investissent la scène de l’auditorium de la Médiathèque et d’autres salles de spectacles. Au programme : concerts, expositions, films, conférences et autres causeries.
   Ce rendez-vous organisé chaque année par la Médiathèque est désormais un incontournable de la scène culturelle du Grand Narbonne.
   Depuis le début, LIBERTAD est resté fidèle à ses valeurs, et cette année encore, la manifestation a pour ambition non seulement d’offrir à un public de plus en plus large une rencontre singulière avec d’autres cultures, mais surtout de donner la parole à des témoins qui s’engagent, en montrant les diverses formes artistiques, les divers talents.
   Pour cette 4e édition, LIBERTAD change d’horizon. Après avoir exploré les cultures latines, de l’Amérique du Sud au Mexique en passant par l’Espagne, l’événement se tourne vers l’Orient et met l’Inde en avant. L’Inde, et surtout les Indiennes. À travers des images, comme cette formidable exposition, Elles changent l’Inde, qui présente une centaine de photographies consacrées aux femmes actrices du changement dans la société indienne aujourd’hui. À travers la musique aussi, avec notamment le concert
Omkara 2, dans lequel le danseur et musicien indien Raghunath Manet rencontre le jazzman violoniste Didier Lockwood. À travers le cinéma également : le célèbre écrivain, cinéaste et scénariste indien Vijay Singh sera présent pour la projection du documentaire India by Song, et Patrick Cazals présentera deux films, Kali, des livres et des femmes et Amrita Sher-Gil, une rhapsodie indienne. Mais aussi grâce à des lectures, des conférences et des échanges.
   Car LIBERTAD est avant tout un espace et un temps donnés à la parole, au témoignage et à la rencontre. L’invitée d’honneur, Urvashi Butalia, historienne et féministe indienne de renom, accompagnera cette parole libérée tout au long de la semaine.
   Couleurs vives, débats d’idées, hymne en faveur de la diversité et du respect des identités, comme toujours avec LIBERTAD, c’est l’émotion qui prime.
   Pendant une semaine, concerts, expositions, films, conférences et débats vont se succéder à la Médiathèque, au Théâtre/Scène Nationale et au Conservatoire de Musique et d’Art Dramatique du Grand Narbonne, avec des artistes de renommée internationale mais aussi des personnalités à découvrir dans un esprit de partage et de liberté. Comme lors des précédentes éditions, la programmation artistique se veut le reflet de l’évolution de la politique culturelle du Grand Narbonne.

Susheela Raman : Le vendredi 1er juin 2012 à 20h45
au Théâtre / Scène Nationale
Prix : 25 €, tarif réduit à 22 €
Omkara II : Le samedi 2 juin 2012 à 20h30 au
Théâtre / Scène Nationale. Prix : 25 €

   Les événements de la Médiathèque sont en entrée libre.
Prix du concert de Susheela Raman : 25 €, tarif réduit à 22 €.
Prix du concert Omkara II : 25 €.
Pack pour les deux spectacles : 44 €.
Réservez dès maintenant vos places auprès du Théâtre / Scène Nationale. Billetterie et renseignements : 04 68 90 90 20.
Davantage d'informations sur cette page officielle.

Haut de page


L'Inde bien présente au
16e Festival de l'Imaginaire

Lire notre interview de P. Bois sur les
marionnettes Yakshagana

   La Maison des Cultures du Monde (101, Bd Raspail - 75006 Paris) présente la 16ème édition de son Festival de l'Imaginaire, du 9 mars au 17 juin. Dans ce cadre, plusieurs spectacles indiens seront proposés :
- YAKSHAGANA - MARIONNETTES DU KARNATAKA, AVEC LA TROUPE UPPINAKUDRU YAKSHAGANA GOMBEYATA, SOUS LA DIRECTION DE BHASKAR KOGGA KAMATH
Vendredi 6 et samedi 7 avril à 20h30.
Dimanche 8 et lundi 9 avril à 17 heures.
-
VIDHA LAL, DANSE KATHAK - PRÉCÉDÉE D’UN RÉCITAL DE MUSIQUE HINDOUSTANIE
Samedi 19 mai à 20h30 et dimanche 20 mai à 17 heures.
-
SANKIRTANA - CHANTS ET TAMBOURS RITUELS, AVEC LES GRANDS MAÎTRES DU MANIPUR
Vendredi 8 juin et samedi 9 juin à 20h30.
Dimanche 10 juin à 17 heures.
Attention, ce spectacle est présenté à l'Auditorium du musée du quai Branly 37 Quai Branly 75007 Paris.

 

   Télécharger le programme complet en pdf.

   Renseignements et location : 01 45 44 72 30. Site internet : http://www.festivaldelimaginaire.com.

Haut de page


Arras : Danse ce Monde

   L'Inde sera présente pour cette deuxième édition du festival organisé à Arras par Le Jardin des Almées, du 25 au 28 mai.
   Pour sa 2ème édition, le Festival « Danse ce monde » met à l’honneur la richesse et la diversité des cultures et danses de par le  monde.  Autour d’un village indo-oriental planté au pied du Beffroi, ce festival propose un riche agenda culturel.
   L’association le Jardin des Almées invite les talents régionaux, professionnels et amateurs, autour d’intervenants de qualité,  le temps d’un week-end de découverte et de partage.
   Dimanche 27 mai – 11h-13h aux Almées, 7 rue Emile Legrelle
 : stage de danse Bollywood avec Camille Paris : Tombez sous le charme du cinéma populaire indien et de l’esthétique de ses séquences dansées. La danse Bollywood est un savoureux mélange des genres, où les chorégraphies se composent d’éléments traditionnels indiens et de tous les styles d’ailleurs, sur les musiques et les chansons des films. A la portée de tous, le style Bollywood (contraction de Bombay et Hollywood) par sa richesse et sa diversité, est la danse de spectacle par excellence.
   Dimanche 27 mai – 20h30 au casino d’Arras : Raqs Massala. Découvrez les talents régionaux des danses indiennes et orientales réunis sur la scène du Casino d’Arras. Raqs Sharqi, Baladi, Oriental-flamenco, Tribal, Bollywood, Bharata Natyam, Khatak… Un spectacle coloré et épicé.
   Un village indo-oriental est planté au pied du Beffroi, sur la place principale de la ville, pour découvrir les multiples facettes de ces cultures. 

   Davantage d’informations et réservations : http://les.almees.online.fr - 03 61 11 92 34 - les.almees@gmail.com.

Haut de page


Des Indiens sur la Croisette

   Le 65e Festival de Cannes proposera trois films indiens... certes hors de la catégorie reine, mais il s'agit toutefois d'une présence remarquée.
   Dans le cadre de la section Un certain regard, on pourra voir le premier film d'Ashim Ahluwalia, Miss Lovely, drame dont l'action se situe dans le milieu des cinéastes ratés de Bollywood, avec Nawazuddin Siddiqui, Niharika Singh, Anil George. La Semaine de la critique permettra de découvrir Peddlers, de Vasan Bala, avec Gulshan Devaiah, Kriti Malhotra, Nishikant Kamat, Mukesh Chhabra. Quant a la Quinzaine des réalisateurs, elle sera l'occasion d'entrer dans le milieu mafieux des mines de charbon indiennes avec Gangs of Wasseypur, d'Anurag Kashyap (avec Jaideep Ahlawat, Manoj Bajpai...).
   Le site officiel du Festival :
http://www.festival-cannes.com.
   A ne pas manquer sur le sujet : cet article du Monde : http://www.lemonde.fr/festival-de-cannes/article/2012/05/16/bons-baisers-de-bombay_1699346_766360.html.

Haut de page


4e Festival Inde Tibet

   Les 17, 18 et 19 mai 2012, à Villefranche de Rouergue (Aveyron) se tiendra la quatrième édition du Festival Inde Tibet, avec le programme suivant :
Spectacles au Théâtre :
- Le vendredi 18 mai : Les moines danseurs tibétains de Séra.
- Le samedi 19 mai : Dhoad, les Gitans du Rajasthan et Maria Kiran. Toute la féerie envoûtante du pays des maharajas. La rencontre de l’Inde du nord et de l’Inde du sud dans un spectacle féérique alliant danse, musique, fakir de l’Inde des maharadjas, et la grande tradition du bharata-natyam.
   Entrée gratuite pour les expositions-ventes et animations. Artisanat indien, tibétain, népalais. Exposition de peintures indiennes de Marc Ingrand. Calligraphie mongole avec Gumba. Construction du mandala de sables colorés de Tchenrézi, par les moines tibétains. Buvette et buffet indien. Animations et démonstrations : Danse avec les stagiaires de Maria Kiran. Yoga avec les élèves de Josiane Andrieu. Parades de rues avec Dhoad, les Gitans du Rajasthan. Fakir. Cracheur de feu. Danses et parades du lion des neiges avec les moines tibétains. Danse indienne avec Maria Kiran. Ateliers enfants. Conférences. Cinéma : film indien. Stage de danse le 19 mai avec Maria Kiran.
   Dans le cadre magnifique de la bastide royale de Villefranche.

   Informations : 06 72 39 79 58 / 05 65 45 64 52 / 05 65 45 13 18 ; site internet : http://festival-inde-tibet.com

Haut de page


Indian Arts Festival à Bordeaux

   Du 9 au 13 mai, Bordeaux accueillera une nouvelle édition de l'Indian Arts Festival, avec de nombreuses activités et spectacles.
   En voici le riche programme :

MERCREDI 9 mai
SOIREE « Inside the Kalari » - Le Malabar 20h 
Soirée projection-repas à la découverte d’un art martial passionnant de l’Inde du Sud : le Kalaripayat. Film présenté par Cyril Carrier – (Réservation obligatoire  05.56.52.18.19).
Restaurant Le Malabar,  7 rue des Ayres- Bordeaux - Repas-soirée 22€
ATELIER KALARIPAYAT (prévu la semaine suivante avec Cyril Carrier) - Jeudi 17 mai, 19h, Dojo du 13, rue Tiffonet, Bordeaux (Réservation 06 85 77 39 38) - entrée libre.

SAMEDI 12 mai
STAGE DANSE Bharata Natyam - Studio de danse - 10h-13h. Pour confirmé(e)s, animé par Smt Sivaselvi Sarkar (Réservation   06.65.29.76.24) - 13 rue du professeur Devaux- 33800 Bordeaux - 5€/30€.
Toutes les activités dans la Bibliothèque, le Prêtoire et la salle de spectacle auront lieu à la Maison cantonale de La Bastide- 20 rue de Chateauneuf- 33800 Bordeaux – Tram A arrêt «  Jardin Botanique ».
ATELIER de YOGA - Prétoire - 10h-12h. Séance de pratique et de découverte, précédée d’une conférence sur le yoga, animée par Françoise Laffourcade (Réservation   05.56.73.98.07) 10€.
EXPOSITIONS - entrée libre
. Pichaya Manet, artiste de Puducherry (Inde du Sud) - Prétoire - 14h-20h
. Kalamkaris, Bibliothèque - 10h-20h : Toiles peintes et dessins au kalam (roseau) avec pigments naturels, originaires de l’Andra Pradesh. (vente au profit de l’association de réinsertion sociale en Inde du Sud Asa Niketan
CONFERENCES - entrée libre
. L’art des Kalamkaris - Bibliothèque - 14h30
. Epices et cosm-éthique - Prétoire - 15h30 : Sheila Grey, pionnière dans la recherche des produits cosmétiques à base de plantes issues de culture biologique, de récoltes sauvages et éthiques, redécouvre les épices et autres produits naturels de l’Inde.
. Massage selon la tradition ayurvédique - Prétoire - 16h30 : Fabienne Cosso présente l’art du massage de la tête.
SALON DE MUSIQUE - Prétoire - 17h30
Tout commence par un récital de musique indienne traditionnelle, mais des invités surprise s’en mêlent pour un « bœuf » indien très masala. Pass Salon de musique + Spectacle 12/15€
ATELIER « Sari : mode d’emploi » - 18h30
Pour se faire habiller ou découvrir comment mettre un sari - entrée libre 
DEGUSTATIONS - Parvis - 12h15/19h      
Déjeuner préparé par le restaurant Le Malabar - Assiette végétarienne 5 €
Dîner préparé par le restaurant Koh I Noor (Réservations 06.16.38.67.17) - Menu dégustation - 10€
Thé et desserts indiens toute la journée.

SAMEDI   12 mai - 20h15
SPECTACLE  BhaRaTa   Danse et théâtre de l’Inde - BHAva ou l’expression des sentiments - RAga, ou la mélodie de la musique - TAlam, ou le rythme des musiciens et du danseur.
   Codifiés par le très ancien recueil Natya Shastra, les arts dramatiques dansés de l’Inde, comme le Khatakali et le Bharata Natyam, requièrent de longues années d'apprentissage. Les artistes mettent en jeu chaque ligne du corps, chaque mouvement, chaque muscle du visage, car l'art de l'abhinaya, expression des émotions et des sentiments, est premier dans les narrations des épopées prenant corps les danses classiques de l’Inde.
   Dans le style Khatakali, le danseur (Compagnie Prana) incarne Hanuman, le dieu singe et fils du Vent, dérangé en pleine méditation…
   En seconde partie, deux danseuses de style Bharata Natyam (Compagnie Neela Chandra) interprètent un répertoire plus féminin, accompagnées d'un orchestre de musique carnatique :
   Musiciens : Matthias Labbe (Tablas- Mridangam), Smt Sivaselvi Sarkar (maître de danse, chant, nattuvangam), Viji Sivakumar, Caroline Lafue (chant), Thomas Julienne (Sitar), Sivisen Sivakumar (Tampura)
   Réservations 06 16 38 67 17 - Billeterie sur place 12/15 € ou sur TICKETNET : AUCHAN, CULTURA, E.LECLERC, VIRGIN MEGASTORE. Réservation téléphonique : 0 892 390 100 (0,34 euros TTC /min). Internet : www.ticketnet.fr

DIMANCHE 13 mai - Centre d’Animation Bordeaux Sud, 13 rue du prof. Devaux
STAGE DANSE Bharata Natyam - Studio de danse - 9h-12h. Stage de découverte, animé par Smt Sivaselvi Sarkar (Réservation   06.65.29.76.24) - 30€
ATELIER MASSAGE de la tête - 14h-17h. Atelier de pratique, animé par Fabienne Cosso (Réservation 06 87 39 55 99) - 20€/30€
ATELIER KOLAM - Intérieur/Extérieur - 14h/17h. Dessins au sol : projection de films, pratique et découverte (Réservation 06 16 38 67 17) - 5€/10€. Avec Marie-Hélène Berthault ; gratuit pour les enfants.
CLOTURE - 19h : Projection d’un film documentaire de toute beauté : Kolams of Pondicherry, de Kaaren Beckhof, autour d’un buffet des délices.

 Haut de page


Festival Armor India à Morlaix

   Pour sa 6ème édition, du 28 avril au 13 mai, le festival ARMOR INDIA mettra de nouveau l’art et la culture indienne à l’honneur. Cette année l’accent sera mis sur certaines mixités culturelles, dans des spectacles rares, innovants ou de création, et l’Inde moderne en sera le fil conducteur.
   Téléchargez le
programme complet en pdf.
   Les temps forts :
- pour la Journée de la Danse, le 29 avril, une soirée de danse indienne moderne et Bollywood, par le groupe professionnel Dhoom Zone ( 15 danseurs), s’inscrivant dans la tendance forte du cinéma indien à la conquête du monde. Le spectacle sera précédé en fin d’après-midi par un défilé soigné de mode indienne.
- une soirée de musique actuelle indienne, avec le groupe Karthik & Gotam de Chennai, auquel se joindront des musiciens français, dans un exubérant masala mix et electrofolk.
- une  rencontre des chants profonds de Bretagne et de la terre sacrée indienne, une création en Bretagne, le 5 mai, avec Ragunath Manet, chorégraphe,danseur indien et joueur de veena, en duo avec 2 des plus belles voix bretonnes : Annie Ebrel et Yann Fanch Kemener, (élargissant une formule de rencontres démarrée avec Didier Squiban au piano, ou Didier Lockwood au violon).
   Le cinéma indien occupera une place importante, avec des films présentés dans plusieurs villes de la région de Morlaix , tant des grands classiques que des films d’auteur et des films récents.
   L’art contemporain indien sera représenté, comme les années précédentes, et pour la durée du festival, par une exposition au siège de AADI sur le site historique de la Manufacture de Morlaix.
   C’est cette exposition, et l’ouverture officielle du  festival , le 27 avril à 18h30, que l’Ambassadeur de l’Inde en France inaugurera comme à l’accoutumée.
   A côté de ces temps forts, le programme offrira divers événements, conférences, rencontres, et l’incontournable atelier de cuisine indienne.
   Contact : 02 98 62 45 75 -
www.aadi-mx.org
   http://www.facebook.com/armorindia

   Le festival ARMOR INDIA, centré sur Morlaix et sa région, fait partie d'un projet d'ensemble de AADI ( www.aadi-mx.org) à vocation régionale, pour promouvoir les liens entre la Bretagne et l'Inde sur les plans culturel, intellectuel, universitaire, et économique. Il est le premier festival de ce type en Bretagne, et s'attache à proposer des prestations de qualité, combinant des événements traditionnels à des thèmes contemporains, pour mieux percevoir l'Inde moderne, grand pays émergent, et notamment favoriser les relations et les échanges entre les jeunes.
   ARMOR INDIA a démarré en 2007, avec une périodicité annuelle, et a désormais trouvé sa place dans le paysage culturel de la région. Il attire aujourd'hui environ 2.000/2.500 personnes, et est soutenu par :
- la Ville de Morlaix,
- Morlaix Communauté,
- le Conseil général du Finistère
- le Conseil régional de Bretagne.
   Il bénéficie aussi du soutien fidèle et actif de l'Ambassade de l'Inde en France : l'Ambassadeur de l'Inde vient à Morlaix chaque année depuis 2008 pour l'inaugurer , et il a fait partie, en 2010 et 2011, du nombre restreint de villes de France partenaires du grand programme NAMASTE FRANCE organisé par le gouvernement indien sur toute la France.
   ARMOR INDIA poursuit son développement en présentant progressivement des mixages culturels entre l'Inde et la Bretagne
- reprise aujourd'hui des liens historiques partiellement oubliés - et des montages originaux, parfois inédits ( comme en 2010 et 2011 avec des trios indobretons en improvisation), sans négliger la richesse de la culture indienne traditionnelle, avec des spectacles rares en France ( Kathakali, théâtre dansé, chants qawalis, etc…).

Haut de page


Montpellier : Weekend des Danses de l'Inde

   Cette manifestation organisée par Chloé Romero et son association Natyamandir succède aux Rencontres de la Danse Indienne des années précédentes.
   Au programme :
   Samedi 28 avril : Grand spectacle avec comme invitées d'honneur Sharmila Sharma et Sacha Denissova
20h15 au Centre André Malraux de Castelnau-le-lez.
   Dimanche 29 avril
: Stages de Kathak et Bharatanatyam
La loge de l'avant-scène au Crès.
   Sur place : buvette indienne, des stands de vêtements et bijoux indiens...
   Site web de l'évènement: http://weekend-dansesinde.blogspot.fr/
Infos: natyamandir@gmail.com 06 88 01 80 06 et 04 99 23 15 47.

Haut de page


Passeport pour l'Inde

   Deux semaines et cent vingt artistes, à Villebon-sur-Yvette pour découvrir la culture indienne en grand format, du 25 mars au 11 avril. Danse, musique, atelier, contes, démonstrations, défilé de saris... Les temps forts se succèderont, dont le duo des frères violonistes Ganesh et Kumaresh, le 5 avril, l'épopée du Ramâyâna mise en scène par la compagnie londonienne Kalasagara le 6 avril, ou encore le spectacle de danse Kathak le 7 avril avec I. Anna et A. Mishra.

Tarif unique : 7,65 € - Vente des billets au Centre Culturel Jacques-Brel - Ouverture de la billetterie lundi 26 mars de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30. Permanence les samedis. 31 mars et 7 avril de 9 h à 12 h. Pas de réservation téléphonique.

   Téléchargez le programme complet au format pdf.

Haut de page


Festival Baisaki-Sitra

   Communiqué de France India : Nous avons le plaisir de vous informer que le festival  Baisaki-Sitra qui se tiendra à la place de la mairie d'Aubervilliers le samedi 7 avril 2012.
   En présence de Chanteur Ramesh Kanth et des groupes de danses célèbres.

https://www.facebook.com/franceindia
www.franceindia.net

Haut de page


Festival du cinéma indien dans le Tarn

   La cinquième édition de Festiv'Halles à Rabastens dans le Tarn est dédiée au cinéma indien. Du vendredi 30 mars au dimanche 1er avril se succèderont projections et autres animations. Au cinéma La Halle, sur la Promenade des Lices.
   Programme :
30 mars - 19 heures : Ouverture du festival et apéritif offert par Asia.
19h30 : Patijoy, danses et musique indiennes.
20 heures : Projection du film Kuch Kuch Hota Hai de Karan Johar, avec entracte (buffet aux saveurs indiennes et danse par Patijoy).
31 mars - 10 heures à 13 heures : stands d'associations indiennes et danses.
14h30 : Projection du film A Passage To India de David Lean.
16h30 : De Bénarès à Bombay à la librairie « Ici les temps changent » - 11bis, place Notre-Dame-du-Bourg : rencontre autour d’un thé avec Sylvain Leheu, disquaire-libraire, sur la musique hindoustanie et l’œuvre de l’auteur d’origine indienne Jiddu Krishnamurti. Réservation souhaitée : 05 63 58 27 51
icilestempschangent@orange.fr.
19h30 : Projection du film Kal Ho Naa Ho de Nikhil Advani, avec entracte et dîner indien.
1er avril - 14h30 : Projection du film Kabhi Khushi Kabhie Gham de Karan Johar, avec entracte et goûter indien.
19h30 : Projection du film Gabhricha Paus de Satidh Manwar.

Tarifs • Soirées « ciné-repas » 10 euros
• Séances (hors soirées) plein tarif : 6 euros, réduit : 5 euros, tickets abonnés admis.
Infos et réservations au 05 63 33 78 11. Réservation des soirées indispensable avant le mercredi 28 mars.

Haut de page


Danse indienne en Arles et dans
les Bouches-du-Rhône

   Plusieurs dates à retenir dans la région :
- Vendredi 16 mars à 20 heures : récital de Bharata Natyam par
Arundhati Patwardhan. Celle-ci est la fille et disciple de Sucheta Chapekar, une des grandes danseuses traditionnelles d'aujourd'hui. Eminemment reconnue dans le monde du Bharata Natyam pour sa grâce, son expressivité et sa musicalité exceptionnelles, elle est aussi considérée comme une chorégraphe majeure, créatrice du style Nritya Ganga, alliant la technique du Bharata Natyam avec la musique du l'Inde du Nord.
   Le spectacle est proposé par l'association Pause Yoga, 4 rue Barrême, en Arles.
   Réservations au 04 90 47 17 22.
- A l’occasion de la venue de Arundhati Patwardhan, Layama et l’association Dhvani vous proposent un week end exceptionnel de Bharata Natyam au Village Oxylane de Bouc bel Air.
   Le Bharata Natyam est la danse sacrée du Sud-Est de l’Inde. Danse de temple séculaire faisant partie intégrante de la célébration rituelle offerte aux dieux, ce style est aujourd’hui représenté sur les scènes des théâtres et continue à véhiculer les valeurs et l’esthétique de l’Inde ancienne. On y goûte en alternance la beauté de la danse pure et l'émotion théâtrale apportée par la danse narrative".
   Stage
de perfectionnement - Samedi 17 mars 10h30-13h et dimanche 18 mars 10h30-13h - Infos et réservation : Association Dhvani 06 15 71 23 47 – Tarif : 60 € et 50 € étudiants.
   Stage d’initiation tout public -
Dimanche 18 mars 14h-17h - Infos et réservation : Association Layama 06 31 23 37 80Tarif : 30 €.
   Spectacle
de Bharata Natyam avec Shrimati Arundhati - Samedi 17 mars 19h30 - Infos et réservation: Association Layama 06 31 23 37 80 – Tarif : 15 € et 10 € étudiants.
- A noter également, un stage de danses Odissi et Bollywood le 10 mars à Marseille. Voir : http://bollywood.chandra.over-blog.com

Haut de page


Festival Les Instants du Monde à Rezé (44)

   Le vendredi 16 mars à 21 heures, au théâtre municipal de Rezé se produira le Pandit Vishwa Mohan Bhatt avec l'ensemble Divana.

Vishwa Mohan Bhatt, Mohan Veena
Prithviraj Suresh Mishra, tablas
Anwar Khan Manganiar, chant
Gazi Khan Barna, kartâl
Feiruz Khan Manghaniyar, dholak
Ghewar Khan Manghaniyar, kamanchiya

 « La musique est le langage de Dieu, créé pour le bien de l'humanité. Pour moi, la musique est le moyen de dialoguer avec Dieu. »
Vishwa Mohan Bhatt

L'EXALTATION D'UNE RENCONTRE

Vision du désert : les circonvolutions de la mohan veena s'allient aux harmonies vocales d'Anwar Khan Manghaniyar, dans une sorte de long travelling à travers l'immensité du désert.
   Pandit Vishwa Mohan Bhatt, virtuose de la Mohan Veena, natif du Rajasthan, s’associe pour ce projet à ses compatriotes gitans de Divana dans l’exaltation d’un concert flamboyant qui mêle art savant hindoustani et traditions populaires du désert, chants sacrés et profanes ancestraux. La voix « sinueuse et torride » d’Anwar Khan, rythmée par le jeu spectaculaire des percussions et castagnettes, porte avec force et grâce ce répertoire. « Entre les glissandi aériens de la mohan veena et le lyrisme chatoyant des gitans, a-ton écrit, il découle de cette rencontre une musique lumineuse et puissante »(Mondomix).
   Pandit Vishwa Mohan Bhatt revendique sa filiation avec Tansen, maître de musique à la cour d'Akbar au XVIe siècle. Mais cela ne l'empêche nullement de se faire inventeur, à la façon de Pandit Ravi Shankar dont il fut le premier disciple ou de son confrère Pandit Debashish Bhattacharya avec lequel il partage un même amour de la slide guitare. La création de la mohan veena, cet instrument du divin à la fois guitare et sitar, qui emprunte aussi sarod et à laquelle il rajoutera 14 cordes supplémentaires pour en accroître le potentiel, autorise ainsi des sons bluesy et hawaïens, et oblige à s'aventurer au-delà des techniques de jeu traditionnelles, déjà fascinantes. Vishwa Mohan, littéralement « le charmeur du monde », remporte en 1994 les Grammy Award avec Ry Cooder, pour son album « A Meeting by the River », dans lequel il se révèle être non seulement excellent dans l’improvisation mais aussi dans la composition. Il a travaillé également avec Taj Mahal et Simon Shaheen.
   L'ensemble DIVANA est formé de musiciens et poètes “manghaniyar” et “langa” du désert, princiers, charmeurs, insolents de beauté et de virtuosité. Ces musiciens possèdent la majesté de leur environnement : le Rajasthan (mot sanskrit signifiant "Pays des princes"), qui s'étend du désert du Thar à l’Ouest, aux plateaux du Deccan à l’Est et dont les anciennes forteresses en hauteur rappellent l'époque où cette province était parsemée de petits états princiers.
   L’art des manghaniyar et des langa serpente entre tradition savante et populaire. Leur répertoire se compose essentiellement de bhajan, ces chants dévotionnels à Krishna à travers l'épopée de Mira Baï la jeune princesse qui donna sa vie à l’incarnation de Vishnou. Par la transmission de leur art, les musiciens langa et manghaniyar ont maintenu les vestiges d'un art chevaleresque, religieux et gestuel.
   Ainsi, ils interprètent des mota gît à la forme élaborée, plus classique et plus technique comprenant une introduction poétique (doha) dans laquelle la voix peut s’étirer dans un véritable énoncé poétique. L'intensité de leur chant est renforcée par un duo rythmique d’une rare précision grâce aux kartâl (deux plaquettes de bois tenues librement dans la main) et au dholak, tambour à double membrane.
   Depuis 25 ans, les talentueux artistes de DIVANA ont présenté des concerts prestigieux dans différents dans différents festivals dédiés aux gitans : leur premier concert fut donné à Florence en 1991 dans le cadre du festival "Musica Populi", puis à l'Opéra Garnier de Paris en 1992 dans le cadre du festival "Paris, Quartier d'Eté", suivi par la “Route des Nomades” dans la cadre du festival de Montpellier "Printemps des Comediens" en 1993, "La route des gitans" à la Villette en 1994 et finalement au festival International de Musique à Lucerne en 1995. Ils ont aussi participé à la soirée "Du Sitar à la Guitare" conçue par Ravi Shankar and Yehudi Menuhin à Bruxelles en 1995 et ont joué pendant une semaine à l'Opéra de Sydney Opera en Janvier 1997.
Ils ont aussi participé à la musique du film Latcho Drom produit par Tony Gatlif en 1992, et dans la programmation "De père à Fils" présenté au "Théâtre du Soleil" en 1992, et dans le spectacle Chimère, une création du célèbre cirque équestre français Zingaro, créé par le directeur Bartabas en 1994.


   Le dimanche 18 mars à 10h30 sera présenté le ciné-concert consacré au film Pem Sanyas, à la Salle de la Balinière. La projection, accompagnée musicalement par le groupe Divana, sera suivie d'un échange.

   Prem Sanyas (La Lumière de l’Asie), film de Franz Osten, 1h37, muet stf, 1929 • Inde / Allemagne. Scénario de Niranjan Pal, d’après un poème d’Edwin Arnold
   Accompagnement musical : Divana.

   Le chef-d’œuvre du cinéma muet indien réalisé par Franz Osten en 1929 est mis en musique par l’ensemble Divana.
   Franz Osten, cinéaste allemand prolifique disparu en 1956, réalisa un nombre impressionnant de films et participa même au lancement des célèbres studios Bombay Talkies. Empreints d’un grand mysticisme, respectant assez la culture indienne pour ne pas corrompre l’atmosphère de l’époque ou la beauté de son environnement, ses films sont joués par des Indiens que le destin a fait comédiens.
   La Lumière de l’Asie évoque l’enfance et l’adolescence de Bouddha, alors Siddhârtha Gautama le fils tant attendu du roi Suddhodana. Après avoir grandi dans un monde clos et protégé, le jeune homme s’échappe du palais et découvre la misère, la maladie et la mort. Un ermite lui ouvre la voie de la révélation. Ce film est un prétexte pour découvrir la vie somptueuse et les traditions des rajahs de l’époque, leur quotidien dans l’enceinte des forteresses qui surplombent encore aujourd’hui le Rajasthan. Le monde étranger et fascinant qus’offre à nos yeux semble encore épargné par la séparation du réel et du mythe. Les plus grands musiciens des castes manghaniyars du Rajasthan, anciennement au service des seigneurs hindous, restituent la musique originelle de cette image d’un autre temps.


   Renseignements : L’arc - 24 rue de la Balinière - 44 400 Rezé  - 02 51 70 78 00. Site : http://www.larcareze.fr.

 Haut de page


15e Festival de l'Inde
à Casseneuil

   Les 10 et 11 mars, l'association Laxmi organise à Casseneuil (Lot-et-Garonne) la quinzième édition de son Festival de l'Inde. Au programme :
- Contes et danses de l'Inde avec Flora Devi.
- Stages (danse Kathak avec Sharmila Sharma ; mandala avec Marie-Françoise Bideaux).
- Ateliers (yoga avec M.-F. Bideaux ; cuisine indienne bio avec Jeann-Marie Delcasse et Radha Devi Patat).
- Exposition de photographies.
- Restauration sur place.
- Téléchargez le programme complet.

   Informations : 05 53 70 45 30 ou 06 12 21 71 14 ; courriel : laxmifrance@gmail.com ; site : http://www.laxmifrance.fr.


   C'est en 1995 que l'association LAXMI, crée UNE JOURNEE DE L'INDE afin de récolter des dons pour mener à bien ses actions auprès de la population indienne. Cette journée deviendra LE FESTIVAL DE L'INDE en 1998 et s'étendra sur 3 jours.
   Le Festival se déroule sur tout un week-end au mois de mars et draine 1500 personnes en deux jours venant de tout le Lot et Garonne mais aussi des départements limitrophes.
   Durant deux jours, de nombreuses animations, spectacles, concerts, sont proposés aux festivaliers ; un moyen de faire découvrir l'art et la culture indienne, mais aussi de se rencontrer, d'échanger, de partager,...
   Le FESTIVAL DE L'INDE a, en 14 ans, acquit une certaine notoriété de part sa programmation variée qui ne cesse de s'enrichir.

Haut de page


Rencontres de la Danse Indienne 2012 :
appel à candidature

   Natyamandir Danses de l’Inde est une association à but non lucratif qui œuvre à la promotion des danses indiennes en France. Elle organise depuis plusieurs années les « Rencontres de la danse indienne », un évènement qui vise à faire découvrir la richesse des styles classiques de l’Inde et les artistes qui les représentent. Dans le cadre de sa 4ème édition l'association lance un appel à candidature pour participer au spectacle du samedi soir.
   Date : 28 et 29 avril 2012.
   Lieu : Montpellier.
   Critères :
L’appel à candidature s’adresse aux danseurs amateurs confirmés et professionnels justifiant d’un bon niveau et d’une expérience scénique dans leur discipline. La priorité sera donnée aux artistes résidents en France.
Styles : parmi les 8 styles de danses classiques indiennes.
Catégories : solo, duo ou groupe (maximum 5 personnes).
Durée : 30 à 35 minutes.
3 à 4 artistes ou groupe seront sélectionnés pour participer au spectacle.
   Conditions : l’association Natyamandir prend en charge le transport (en France métropolitaine), l’hébergement et la nourriture des artistes pendant le festival. Elle offre aussi une indemnité modeste en échange de la prestation de spectacle.
   Date limite de candidature : 20 mars 2012.
   Pour proposer votre candidature, envoyez votre bio/parcours ou cv accompagné de photos et extraits vidéos ou liens youtube par courrier ou email : natyamandir@gmail.com. N’oubliez pas de signaler la catégorie choisie (solo, duo ou groupe).

   Pour plus de détails, contactez natyamandir@gmail.com.

Haut de page


Weekend de l'Inde dans l'Hérault

   Les 9, 10 et 11 mars 2012, Orissidance organise à Fabrègues et Montpellier (34), un week-end de festivités indiennes : seront proposés plusieurs stages et un spectacle exceptionnel de Saswat Joshi, grand interprète du style classique Odissi.
   Vendredi 9 mars
* Ouverture des portes à 19h Maison Pour Tous Rosa Lee Parks (Quartier Malbosc, Tram 1) 10, rue François Henry d'Harcourt, 34080 Montpellier
* Projection du documentaire About Odissi with Sujata Mohapatra
* Projection d'extraits du film Et les dieux se mirent à danser, réalisé pour le centre national chorégraphique, pavillon noir, les Ballets de Preljocaj
* Buffet (tchai..)
* Spectacle avec Saswat Joshi à 20 heures.
   Renseignements et réservations : 06 07 95 13 18 ou kamala.india@gmail.com.

   Samedi 10 mars :
* Stage Contes & Danse de l'Inde (enfants) avec Marilyn Bernard de 14h-15h30 12 Euros
* Stage Bollywood (ado-adultes) avec Marilyn Bernard Garcia 15h30-17h 20 euros.

   Dimanche 11 mars :
* Stage Odissi avec Saswat Joshi 10h-12h30 & 14h-17h 60 euros.
   Lieu : Harmonie Danse 23, rue Paul Doumer, 34690 Fabrègues. Informations et réservations : 06 07 95 13 18 - kamala.india@gmail.com.

Haut de page


Holi à Toulouse

   L'association toulousaine Les Portes de l'Inde organise le 10 mars, salle de la Fourguette, rue de Gironis à Toulouse, une manifestation culturelle d'ampleur pour la célébration de Holi, fête indienne des couleurs. Les ateliers débutent à partir de 16 heures tandis que la soirée sera consacrée au spectacle, à partir de 20 heures.
   Réservations au 05 81 34 34 91. Site internet : https://sites.google.com/site/indemidipyrenees, blog : http://la-porte-de-l-inde.over-blog.com.

   Téléchargez le programme complet en pdf.


   Pour célébrer l’arrivée du printemps, le jour de la  pleine lune, les hindous célèbrent Holi.
   A l'origine, la célébration de cette fête était associée aux moissons fructueuses et à la terre fertile. Aujourd'hui, elle est la fête des couleurs.
   L’ancienne fête religieuse hindoue “Holi” tombe début mars. Prétendument nommé d’après le démon mythique « Holika », ce jour correspond aujourd’hui à la célébration des couleurs. Cette fête dure une semaine.  Toutefois, seul le dernier jour est fêté par tous avec des couleurs.
   Pour cette célébration du printemps, familles et amis se retrouvent pour célébrer cette occasion dans la joie.
   Mais la communauté indienne, qui s’est installée à Toulouse depuis plusieurs années, ainsi que les populations bengalis et tamoules, célèbrent cette fête un jour plus tard en grande cérémonie.
   Cette année Holi tombe le 8 mars.
   Notre association Les Portes de l’Inde, regroupant la communauté indienne étudiante et salariée et l’ensemble des professionnels toulousains travaillant dans la culture ou les arts indiens s’est coordonnée pour proposer, non seulement aux Indiens de Toulouse mais aussi aux Toulousains, un évènement particulier – riche en couleurs - ! Nous proposons un festin d’images, de rencontres et de connaissances en offrant une approche unique de la culture indienne au travers d’ateliers créatifs et de spectacles.
   Forte du succès de la première célébration de festival : Dusshera, en octobre 2011, avec plus de 140 personnes, 10 artistes et de nombreux volontaires, l’association Les Portes de l’Inde s’associe maintenant à de nouveaux artistes venus de la France entière (Pau, Paris) et d’artistes venant d’Inde.
   Conçu comme un carrefour des publics et des connaissances, Holi se veut la fête annuelle de la fusion des arts. Cette fête offre une abondance d’images et de rencontres à la fois artistiques  et culturelles qui s’adressent à tous, professionnels, étudiants, amateurs et curieux, ce dans la plus grande simplicité et une réelle gaité.
   Par la célébration de ce festival, l’association Les Portes de l’Inde privilégie le regard des acteurs d’un pays de plus en plus présent en Midi Pyrénées, c’est celui de l’Inde qui viendra, lors de Holi, enrichir l’ensemble de la manifestation.

Haut de page


Festival de Vesoul

Cyclo d'or attribué au film sri lankais
August Drizzle d'Aruna Jayawardana

  Synopsis : Somlatha est une femme d’affaires, entrepreneur de pompes funèbres. Dès qu’une personne meurt, elle intervient. Elle peut tout prendre en charge, le transport du corps, l’embaumement et le cercueil. Elle est rejetée par sa communauté qui considère que sa profession est maudite et impure. Les gens du village l’évitent quand ils le peuvent. Tous semblent oublier qu’ils mourront un jour et qu’elle s’occupera d’eux...

 


   Certes cette année le Festival International des Cinémas d'Asie ne proposera pas une programmation très "indienne" - le Japon, le Kazakhstan et le Vietnam tiendront la vedette - mais l'Inde ne sera pas complètement oubliée pour autant... Ainsi, le film inédit de Joy et Marie Banerjee, Shantiniketan concourra dans la compétition "Documentaires", tandis que dans la section "Les Brûlures de l'histoire" sera projeté un film de l'incontournable Satyajit Ray : Tonnerres lointains. Le Petit peintre du Rajasthan de Rajkumar Bhan sera proposé quant à lui dans la programmation "Jeune public".

   Le monde indien sera aussi représenté par des films sri lankais : August Drizzle d'Aruna Jayawardana en première européenne, en compétition dans la catégorie "Longs métrages de fiction", et La Terre abandonnée de Vimukthi Jayasundara "section "Les Brûlures de l'histoire").

   Le festival se déroule du 14 au 21 février.

   Davantage d'informations sur le site officiel du festival : http://www.cinemas-asie.com

Haut de page


Festival des 3 Continents

   Dans le cadre de la 33e édition du prestigieux Festival des 3 Continents (22 au 29 novembre), organisé comme tous les ans dans la ville de Nantes, le public pourra voir sept films indiens, dont six constituant une rétrospective et un hommage rendu au cinéaste Mani Kaul (1944-2011). Cet hommage est un premier pas dans le sens d’une redécouverte des films de Mani Kaul. Décédé au mois dejuillet 2011, il était une des grandes figures du cinéma indien contemporain, souvent distingué pour la singularitéde son travail documentaire et son intransigeance. Diplômé du Film and Television Institute of India (FTII) où ilétudia sous la direction de Ritwik Ghatak, il y devint plus tard enseignant lui-même. Les films proposés :
Uski Roti (Notre pain quotidien) (1970)
Duvidha (Indécision) (1973)
Arrival (1980)
Dhrupad (1982)
Siddheshwari (1989)
Nazar (Le Regard) (1989).

   Par ailleurs, en sélection officielle, hors compétition, sera projeté Chatrak (Mushrooms) de Vimukthi Jayasundara - 2011 / Inde-France / 90’ / fiction, avec Paoli Dam, Sudip Mukherjee, Tómas Lemarquis, Sumeet Thakur - Scénario Vimukthi Jayasundara - Photographie Channa Deshapriya - Son Dana Farzanehpour, Franck Desmoulins, Roman Dymny - Montage Julie Béziau. À propos du film : Dans une forêt, un jeune bengali et un soldat européen cherchent à s'apprivoiser. À Calcutta, Rahul, un architecte qui était parti faire carrière à Dubaï, démarre la supervision d'un immense chantier. Il renoue avec Paoli, son amie, qui a longtemps attendu son retour, seule, loin de sa famille. Les deux partent à la recherche du frère de Rahul dont on dit qu’il est devenu un fou qui vit dans la forêt et dort dans les arbres…

   Enfin, à ne pas manquer, en compétition officielle, un film sri lankais : Flying Fish (Igillena maluwo) de Sanjeewa Pushpakumara - 2011 / Sri Lanka / 124 ‘/ fiction - avec Chaminda Sampath Jayaweera, Rathnayaka Marasinghe, Siththi Mariyam, Sanjeewa Dissanayake, Sumathy Sivamohan, Kaushalya Fernando - Photographie Vishvajith Karunarathna - Scénario Sanjeewa Pushpakumara, Chinthana Dharmadasa - Son Aruna Priyantha Kaluarchchi - Montage Ajith Ramanayake. À propos du film : À travers trois histoires entrelacées, Sanjeewa Pushpakumara fait écho à la guerre civile qui mine le Sri Lanka – et à son propre vécu. Une jeune fille s'éprend d'un soldat en poste dans son village et tombe enceinte. Lorsque le soldat l'abandonne, la fille et son père affrontent la honte... Une veuve élève ses huit enfants dans un village sur lequel pèsent les tensions entre l'armée sri-lankaise et les Tigres tamouls. Elle entame une liaison avec un villageois mais se fait surprendre par son fils aîné...Une jeune fille de treize ans, harcelée à l'école par un groupe de Tigres tamouls qui lui réclament des « dons », fuit le chantage dont elle est l’objet.

   Pour connaître les lieux, horaires et toute information utile, téléchargez le programme complet du festival.

Haut de page


Auditorium Guimet : 8e Eté Indien

ETÉ INDIEN, 8ème ÉDITION : VILLES ET VILLAGES

   Partant de Calcutta avec Satyajit Ray et Rituparno Ghosh, nous plongerons dans le Bengale rural de Sandip Ray puis traverserons le Bihar avec Gautam Ghose avant de découvrir les régions peu connues de l’Assam et de Manipur à travers les films de Jahnu Barua et Aribam Syam Sharma. Nous continuerons en Orissa avec un film rare de Susant Misra, puis au Tamilnadu avec un film phare de K. Balachander et ferons halte dans un village du Karnakata puis dans une communauté de pêcheurs avec Girish Kasaravalli, avant de poursuivre au Kerala avec Shaji Karun et Adoor Gopalakrishnan, pour remonter ensuite au Maharastra et parcourir Mumbai et Dharavi. Du Gujerat revu par Mehboob Khan, nous partirons à Delhi sous le regard de Jahar Kanungo, avant de retourner dans les forêts poétiques et métaphoriques du Bengale de Buddhadeb Dasgupta.
   Une conférence publique et gratuite complétera cette 8ème édition. Martine Armand, responsable de la programmation films de l’Eté indien, abordera l’histoire du cinéma régional en resituant les films dans leur contexte.
   Grâce au soutien de l’Ambassade de l’Inde, la 8ème édition de l’Eté indien propose 17 films dont 11 inédits, reflétant la richesse du cinéma régional indien.

- CYCLE DE FILMS ÉTÉ INDIEN
Mercredi 7 septembre à 12h15 : LA GRANDE VILLE (MAHANAGAR) Fiction de Satyajit Ray
Lundi 12 septembre à 12h15 : ET ENSUITE (SUBHO MAHURAT) Fiction de Rituparno Ghosh
Mercredi 14 septembre à 12h15 : LE VOYAGE INTERROMPU (UTTORAN) Fiction de Sandip Ray
Mercredi 21 septembre à 12h15 : LA TRAVERSÉE (PAAR) Fiction de Gautam Ghose
Vendredi 23 septembre à 12h15 : KONIKAR RAMDHENU Fiction de Jahnu Barua
Lundi 26 septembre à 12h15 : ISHANOU Fiction d’Aribam Syam Sharma
Mercredi 28 septembre à 12h15 : LES OMBRES DE L’ARC-EN-CIEL (INDRADHANURA CHHAI) Fiction de Susant Misra
Lundi 3 octobre à 12h15 : THANNEER, THANNEER Fiction de K. Balachander
Mercredi 5 octobre à 12h15 : LA CHEVAUCHEE DU REVE (KANASEMBO KUDEREYANERI) Fiction de Girish Kasaravalli
Vendredi 7 octobre à 12h15 : LE SERVITEUR DE KALI (NIZHALKKUTHU) Fiction d’Adoor Gopalakrishnan
Lundi 10 octobre à 12h15 : LA NAISSANCE (PIRAVI) Fiction de Shaji Karun
Mercredi 12 octobre à 12h15 : GULABI TALKIES Fiction de Girish Kasaravalli
Mercredi 19 octobre à 12h15 : L’ESPRIT GARDIEN DE LA MAISON (VAASTUPURUSH) Fiction de Sumita Bhave et Sunil Sukthankar
Vendredi 21 octobre à 12h15 : DHARAVI Fiction de Sudhir Mishra
Lundi 24 octobre à 12h15 : MOTHER INDIA Fiction de Mehboob Khan
Mercredi 26 octobre à 12h15 : TOUCHER LE SILENCE (NISSHABD) Fiction de Jahar Kanungo
Soirée de clôture : Vendredi 28 octobre à 20h30 : A L’ABRI DE LEURS AILES (CHARACHAR) Fiction de Buddhadeb Dasgupta

- CONFÉRENCE
Vendredi 9 septembre à 12h15 : ETÉ INDIEN, 8ème ÉDITION, VILLES ET VILLAGES Par Martine Armand

- DANSES
Vendredi 16 et samedi 17 septembre à 20h30 : RAMA VAIDYANATHAN Danse bharata natyam (Inde du sud) Accompagnée par ses musiciens
Vendredi 4 novembre à 20h30 : RASSA Par l’Ensemble Jhankar Danse kathak

- CONCERTS
Vendredi 30 septembre à 20h30 : G.S. RAJAN Flûte (Inde du sud)
Vendredi 14 octobre à 20h30 : SOUGATA ROY CHOWDHURY ET PRABHU EDOUARD Sarod et tabla

- POESIE, MUSIQUE ET DANSE
Samedi 5 novembre à 20h30 : HOMMAGE À RABINDRANATH TAGORE L’OFFRANDE LYRIQUE Par l’Ensemble Jhankar et ses invités

Hors du cadre de l'Eté Indien, l'Auditorium proposera en outre :
- DANSE - Vendredi 2 et samedi 3 décembre à 20h30 : Priyadarsini Govind Danse bharata natyam (Inde du sud) Accompagnée par ses musiciens
-
CONCERTS - Vendredi 13 janvier à 20h30 : Les trois violons du monde Mathias Duplessy (guitares - France), Guo Gan (erhu - Chine), Sabir Khan (sarangi - Inde), Naranbaatar Purevdorj (morin khuur et chant - Mongolie)
Vendredi 27 janvier à 20h30 Sabir Khan et Prabhu Edouard.


  Téléchargez le programme complet, avec également le cycle Indonésie, Mille et une îles.


AUDITORIUM GUIMET
Musée national des arts asiatiques
6, place d’Iéna – 75016 Paris
Renseignements, réservations :

01 40 73 88 18 ou auditorium@guimet.fr
www.guimet.fr
Téléchargez le programme de l’auditorium sur : http://www.guimet.fr/Telechargez-le-programme

Prix des places : Plein tarif 17 € ou tarif réduit 12 € pour les membres de la SAMG, les demandeurs d’emploi et les moins de 26 ans.

Haut de page


L'Inde au Festival d'Automne

  Le Festival d'Automne de Paris accordera une place à l'Inde à travers les arts plastiques et le cinéma...

- Modernization, par Hema Upadhyay. Du 17 septembre au 30 octobre - mercredi au dimanche 14h à 19h - Entrée libre - Lieu : Espace Topographie de l'Art - Adresse : 15 rue de Thorigny – 75003 Paris - Métro : Saint-Paul - Ouvert du mercredi au dimanche de 15h à 19h - 01 40 29 44 28.
   Hema Upadhyay est née en 1972 à Baroda et vit aujourd’hui à Bombay. Elle développe depuis le début des années 1990 une œuvre qui articule expérience personnelle et histoire collective, reflétant les grandes mutations que connaît la société indienne contemporaine. Ses parents ayant émigré du Pakistan vers l’Inde et elle-même de Baroda à Bombay, Hema Upadhyay s’est très tôt intéressée aux phénomènes de migration. Mais si elle parle de l’Inde d’aujourd’hui, elle reste consciente du caractère universel de sa réflexion, alors que s’accentuent phénomènes de migration et déplacements de populations. Sa relation à Bombay reste centrale depuis les séries de peintures Visitors ou I have the feeling that I belong (2000), dans lesquelles elle rend compte à la fois d’une fascination, d’un sentiment d’exclusion puis finalement d’appartenance à la grande métropole.
Les villes qu’elle déploie dans l’espace ne sont pas des maquettes d’architecture renvoyant à des utopies modernistes mais des oeuvres qui reflètent le développement organique et incontrôlable de certains quartiers de Bombay sous la pression de la croissance démographique. Ce labyrinthe de couleurs est lui-même le symptôme urbain de déséquilibres sociaux et politiques en mutation constante. Les formes colorées qu’elle agence, faites de matériaux de récupération trouvés dans les bidonvilles, attirent jusqu’au vertige et permettent de mieux saisir les conditions de vie des habitants.
Combien d’espérances, de rêves et d’aspirations se sont-ils évanouis dans une telle complexité urbaine ?
Les œuvres d’Hema Upadhyay ont été présentées au Tyler Print Institute à Singapour, au Musée d’Art Contemporain de Rome, à la Galerie Saatchi à Londres et au Museum of Contemporary Art Herning au Danemark ; à Paris, à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts et à la Galerie Claude Berri. En 2010, Hema Upadhyay a participé à la Triennale d’Architecture de Nagoya au Japon et a bénéficié d’une résidence d’artistes à la Fondation Calder.

- Seen at Secundrabagh de et avec Zuleikha et Manish Chaudhari et Raqs Media Collective. Son, Priya Sen. Animation, Ikroop Sandhu - 6 au 9 octobre 19h30, samedi 16h et 19h30, dimanche 16h - 15€ et 20€, abonnement 12€ - Performance en anglais et hindustani surtitrée en français - Lieu :  le CENTQUATRE - Adresse : 5 rue Curial ou 104 rue d'Aubervilliers - 75019 Paris - Métro : Stalingrad, Crimée, Riquet - Réservation : par téléphone au 01 53 35 50 00 - ou par e-mail à billetterie@104.fr
   Un cliché de 1858, pris par le photographe de guerre Felice Beato trois mois après une sanglante mutinerie au sein de la Compagnie anglaise des Indes orientales, est le point de départ de Seen at Secundrabagh. Quatre hommes et un cheval posent face à l’objectif, entourés d’ossements abandonnés. Fixant un moment de l’histoire coloniale de l’Inde, l’image semble capturer fidèlement les faits. Une apparente évidence qui se heurte à une limitation technique : le temps d’exposition nécessaire à cette époque pour sensibiliser le support photographique.
La conclusion tirée de cette constatation est simple : pas de photographie sans mise en scène préalable. Pour ce nouveau projet, Zuleikha et Manish Chaudhari collaborent avec Raqs Media Collective. Ensemble, ils dissèquent la photo de Beato et composent un spectacle singulier qui fusionne la mise en scène épurée de Zuleikha Chaudhari et l’approche théorique de Raqs Media Collective.
Diplômée en mise en scène et en design lumière à l’Université de Bennington (Vermont), Zuleikha Chaudhari a travaillé avec divers metteurs en scène et artistes dans le milieu des arts vivants. Elle collabore régulièrement avec le collectif Raqs. Ses interventions, qui touchent à la fois aux champs des arts plastiques et de la mise en scène, placent le texte et le corps au centre de son travail. Tout comme Raqs Media Collective, elle attache une importance toute particulière au rôle joué par la lumière dans la redéfinition de l’espace et à l’influence de la scénographie sur le corps de l’interprète. Elle a reçu le Rotary Club of Youth Excellence Award for Theatre et le Charles Wallace India Trust Awards.

- North East by South West - Jahnu Barua / Adoor Gopalakrishnan - du 25 octobre au 20 décembre - 3€ - Lieu : Jeu de Paume - Adresse : 1, place de la Concorde – 75008 Paris
Métro : Concorde - Accès par le jardin des Tuileries , côté rue de Rivoli - Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 19h, samedi et dimanche de 10h à 19h, nocturne mardi jusqu'à 21h - 01 47 03 12 50 - voir le site internet

   Longs-métrages de Jahnu Barua
1982 : Aparoopa (L’Attente)
1986 : Kahani Ek (One Story)
1986 : Papori
1988 : Halodhia Choraye Baodhan Khai (La Catastrophe)
1990 : Bonani (La Forêt)
1992 : Firingoti (L’Étincelle)
1995 : Porte Bohu Xagoroloi (C’est un long chemin vers la mer)
1998 : Kuhkhal (The Price of Freedom)
2000 : Pokhi (Et la rivière coule)
2003 : Ramdhem Konikar (Ride on the Rainbow)
2004 : Tora (Tora’s Love)
2005 : Maine Ghandi Ko Nahin Mara (Je n’ai pas tué Ghandi)
L’intégralité de ces films sera présentée.

   Longs-métrages d’Adoor Gopalakrishnan
1977 : One’s Own Choice
1981 : Rat Trap
1984 : Face to Face
1987 : Monologue
1989 : Walls
1994 : The Servile*
1995 : The Protagonist*
2003 : Shadow Kill (Le Serviteur de Kali)*
2007 : Four Women*
2008 : A Climate for Crime*
* Films présentés

   L’unité du cinéma indien se manifeste par la quantité impressionnante de films produits, la richesse de son répertoire et la place éclatante qu’il occupe dans l’histoire du cinéma mondial. Cependant, sa présence est aussi étroitement liée aux spécificités de ses modes de création et de diffusion, tous deux redevables à l’immensité de son territoire, la diversité et la vivacité de ses traditions culturelles, le particularisme de ses régions, la multiplicité de ses langues. De ce fait, nous avons choisi de montrer les films de deux cinéastes, ayant tous deux reçu la même formation au Film Institute de Pune, mais que séparent leur ancrage géographique et historique dans leur État natal respectif (l’Assam au Nord-Est de l’Inde et le Kerala au Sud-Ouest) et la langue parlée dans leurs films
(l’assamais et le malayalam).

Jahnu Barua, après ses études et un passage à la télévision scolaire, est devenu un cinéaste « engagé » dans les problématiques qui mettent en lumière le lien entre le culturel et le social, au sein d’une population encore essentiellement rurale. Dans ses douze longs-métrages, ces thèmes sont mis en scène dans un style direct, très émouvant, d’un réalisme humaniste caractéristique de la veine du cinéma indien du nord. Ils évoquent parfois l’histoire de l’Assam – le post-colonialisme dans L’Attente (1982), l’agitation étudiante au cours des élections de 1983 dans Papori (1986) – et traduisent le plus souvent le climat de situations familiales où les enfants et les adultes sont confrontés à la corruption, la violence, la pauvreté, ainsi qu’à de nouvelles conditions de vie et au changement de leur environnement naturel ou social – La Catastrophe (1988),C’est un long chemin vers la mer (1995), L’Étincelle (1992), combat acharné d’une enseignante pour faire renaître une école de village. Dans son dernier film, Je n’ai pas tué Gandhi (2005), le premier tourné en hindi, le cinéaste souligne l’impact de la mondialisation sur les rapports familiaux et met en scène le célèbre acteur Anupam Kher pour incarner un vieux professeur atteint d’une douloureuse maladie de dégénérescence cérébrale.
Adoor Gopalakrishnan a commencé sa carrière artistique en tant qu’acteur puis metteur en scène de théâtre. Sans doute y trouve-t-il la source d’inspiration de ses nombreux documentaires consacrés au kathakali et aux autres formes d’arts traditionnels du Kerala, comme Yakshagana (1979) ou La Danse de l’enchanteresse (2007). À l’instar de toute son œuvre, ses cinq derniers longs-métrages sont une fresque d’une saisissante beauté, consacrée au Kerala, où l’éclat des couleurs des paysages, la sensibilité à la lumière, l’attention aux détails, l’élégance du cadrage, la grâce de certains personnages féminins, s’impriment dans la mémoire du spectateur.
Les récits, déployés dans une rigoureuse mise en scène, sont toujours liés à l’histoire du Kerala. Ainsi, dans The Protagonist(1995), trois personnages sont prétexte à l’évocation de trois générations d’engagement politique – le gandhisme, le communisme et le maoïsme. Ses films sont aussi, à travers une mise en tension de l’individu, un reflet de la société ; en témoignent The Servile (1994), portrait extrême de la soumission, Shadow Kill (Le Serviteur de Kali, 2003), portrait d’un bourreau qui, dans les années 1940, connaît le remords après avoir pendu un innocent, Four Women (2007), portraits types de quatre femmes (la Prostituée, la Vierge, la Ménagère, la Célibataire) dans un village du sud de l’Inde et A Climate for Crime (2008), dernier chapitre de cette fresque, dont le souffle épique consacre le cinéaste comme l’une des figures majeures du cinéma indien.

Haut de page


2èmes journées du cinéma indien
et Bollywood

   L'association So Bollywood organise cette manifestation à Montpellier, les 26 et 27 novembre 2011, salle Rabelais...

Le 26/11/11 à 13h30 : projection du film Kama Sutra
  
Film Indien de Mira Nair(1996) avec Indira Varma. Durée : 1h54.
Dans l’Inde du XVIe siècle, les aventures de la servante Maya et de la princesse Tara, deux femmes qui trouveront dans le Kama Sutra l’inspiration d’une joute amoureuse raffinée mais sans merci, tournant autour de la possession du roi Raj Singh et du sculpteur Jai Kumar.
   Entrée : 5 € (-12 ans gratuit) - A partir de 15 ans.

Le 26/11/11 de 16h30 à 18h : table ronde « Cinéma, Littérature et Société »
  
Entre le cinéma, la littérature, notamment celles des diasporas indiennes, et la société : la place et le rôle des femmes seront mis en lumière.Avec la Librairie Sauramps, Emma (Université Paul-Valéry) et l’association Aprolico.
   Zeenat Saleh, Maître de conférences en anglais à l’université de Franche-Comté Besançon. Son livre : Les cinémas de l’Inde : les années 2000,  CinémAction n°138/Editions Corlet nous donne un état des lieux d’une industrie prolifique et nous montre des cinémas très variés qui s’étendent du Nord au Sud : du cinéma Indien au Bollywood.
    Martine Van Woerkens, chercheuse à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, spécialiste de l’Inde. Son Essai : Nous ne sommes pas des fleurs : deux siècles de combats féministes en Inde, Albin Michel. Elle aborde le statut paradoxal des femmes, entre les images de Bollywood et la réalité tragique et explore les luttes de ces dernières, souvent ignorées en Occident.
   Judith Misrahi-Barak, maître de conférences, à l'Université Paul-Valéry. Son ouvrage : L’Inde et l’imagination diasporique, dans la série PoCoPages qu’elle dirige aux Presses Universitaires de la Méditerranée. Si les Indiens de diaspora ont transformé les pays dans lesquels ils vivent, il n’en est pas moins vrai que l’Inde a aussi été transformée par sa diaspora. Le XIXe siècle a vu des vagues d’émigrants quitter l’Inde pour aller vers diverses régions du monde. 
   Entrée Libre. Rencontre animée par Léopoldine Dufour.

Le 26/11/2011 à partir de 19h30 : soirée Bollywood
   Danses
en duo avec Marilyn Garcia Bernard (également à l’entracte).
   Projection du film Umrao Jaan
Film Bollywood de J.P.Dutta (2006) avec Aishwarya Rai et Abhishek Bachchan.
En 1840, une jeune fille âgée de 8 ans est enlevée à sa famille par leur voisin et vendue à la propriétaire d’un Kotha où l’on forme des courtisanes. Umrao apprend dès lors à écrire, lire, danser, chanter et charmer les hommes. Devenue adulte et célèbre dans la région pour son charme et sa finesse, elle séduit le sultan mais aussi un bandit notoire.
    Entrée Danses et Film : 10 € (-12ans gratuit)

Le 27/11/11 de 14h à 15h30 : projection du film Le petit peintre du Rajasthan
Film indien de Rajkumar Bhan (2007). Durée 1h28.
Aniket, cadre moyen, stressé et peu affable vit avec sa femme et leur fils unique dans une petite ville indienne qu’il quitte chaque jour à l’aube pour aller travailler à Bombay. Un jour ils décident de partir en voyage au Rajasthan, dans une ville coincée au milieu du désert avec de superbes fresques traditionnelles qui ornent les murs des maisons et palais. Le couple décide de laisser leur fils à sa grand-mère paternelle qui habite cette ville. La vieille femme accepte de s’occuper de ce petit-fils qu’elle connaît à peine.
   Entrée : 5 € (-12 ans gratuit). Tous publics.

Le 27/11/11 de 16h30 à 18h : musique et film
  
Rencontre & court-métrage. En partenariat avec Emma (Université Paul-Valéry) et l’association Aprolico.
   Diffusion de Photos et sons de l’Inde avec Nathanaël qui raconte son voyage.
   Claude Chastagner (Professeur, Université Paul-Valéry), auteur d’un chapitre sur le Bhangra dans India and the Indian Diasporic Imagination, dans la série PoCoPages aux Presses Universitaires de la Méditerranée. Il présentera le documentaire : Song Lines - Le blues en Inde - de Vasudha Joshi.
   Les étudiants du M2 Pro Traduction de l’Université Paul Valéry présentent leur travail quant à la traduction du film Rang de Basanti diffusé le soir.
   Rencontre animée par Judith Misrahi-Barak (Maître de conférences, Université Paul-Valéry).
   Entrée Libre.

Le 27/11/2011 à partir de 19h30 : soirée Bollywood
  
Danses avec le groupe Nataraj Bollywood (qui interviendra également à l’entracte).
   Projection du film Rang de Basanti.
Film Bollywood de Rakeysh Omprakash Mehra (2006) avec Aamir Khan. Durée 2h37.
Une jeune londonienne rêve de réaliser un film d’après les mémoires de son grand-père, membre de la force de police britannique en Inde au début de la révolte indienne pour l’indépendance. Elle se rend à Delhi et tente de trouver des acteurs. Elle réunit une bande d’étudiants indiens, mais ils ont du mal à comprendre les motivations de la jeune fille, eux qui ne croient pas en l’avenir de ce pays corrompu à tous les échelons politiques….. Des évènements vont pourtant complètement changer leurs points de vue…
   Entrée Danses et Film : 10 € (-12 ans gratuit)

    Entre l'Inde et le Languedoc, exposition photographique de Raphaële Parello.

Haut de page


Festival de la Musique indienne
en Guadeloupe

   L'Association Culturelle Guadeloupéenne des Amis de l'Inde, dans le cadre de la célébration du 157e anniversaire de l'arrivée des premiers engagés indiens en Guadeloupe, proposera son deuxième Festival de la Musique Indienne le samedi 10 décembre sur le site de Duval à Petit-Canal. L'entrée sera gratuite.
   Programme :
16h00 : Réception des Invités. Visite des Stands de Boutiques Indiennes (Vente de vêtements, accessoires, etc.) et de  l’exposition (Peintures de la Guadeloupe par un descendant d’immigrant Indien.
16h30 : Défilé au son du Tapou.
17h00 : Allocution de Bienvenue ;  intervention de personnalités.
17h30 : Séquences du film Débarquement des Indiens (ACGAI 2006).
18h00 : Récit de voyage d’un convoi de travailleurs Indiens de Pondichéry au port de Pointe-à-Pitre. Intervenant : Cheddy Sidambarom (universitaire).
18h30 : Début du spectacle. Défilé avec présentation de tenues indiennes. Il sera chanté, joué avec commentaires, des extraits de Nadrom tirés des épopées de l’Inde le Ramayana, le  Mahabharata, Maldévilin Nadron,, Désingou Nadrom… par les groupes suivants : Association Martinique Inde (l’Invité d’honneur), Nataradja ; Sambovin ; Tinga ; Shakti ; Les Amis de l’Inde ; Ganga Devi, Boumy Dévi ;  autres…

   Contact : Association  Culturelle Guadeloupéenne des Amis de l’Inde (ACGAI)    0690 535734 -  0590 814764,- 0690352260
Les Mangles, Boulevard de Déméré, 97131 Petit-Canal
Mail :
amisdelinde@orange.fr
Internet :
http://www.premiumorange.com/amisdelinde/                                                                                                                           

Haut de page


Festival Namasté France


 Communiqué du site Inde en Ligne

   L’Inde a lancé son Festival culturel – « Namasté France » – le 14 avril 2010. Le festival a débuté avec Aadi Nritya, une fresque dansée présentée par Mallika Sarabhai et la troupe de la Darpana Academy. Ce spectacle s’est déroulé au Musée du quai Branly sur fond de l’exposition des arts indigènes indiens «...Autres Maîtres de l’Inde» au musée et le festival sera clôturé par l’exposition des peintures originales du Lauréat du Prix Nobel Rabindranath Tagore au Musée d’Art Moderne de mai à juillet 2011.

    « Namasté France » fait suite à « Bonjour India », le Festival culturel français qui s’est tenu en Inde de novembre 2009 à février 2010. Les deux festivals sont mis en place dans le cadre du Programme d’Echange Culturel bilatéral et de la Déclaration signée entre l’Indian Council for Cultural Relations (ICCR) (l’organe culturel du Ministère des Affaires Etrangères du Gouvernement indien) et le Ministère des Affaires Etrangères de la République française. L’ICCR, l’ambassade de l’Inde et Cultures France sont les agences organisatrices du Festival.

   Le festival indien qui se déroulera sur quinze mois en France présentera la dynamique culture indienne sans cesse en évolution et offrira à la population française un éventail de la culture indienne comprenant danse, musique, littérature, théâtre, peinture, sculpture, cinéma, spectacles basés sur le cinéma, gastronomie, mode, yoga et Ayurveda, une variété qui reflète l’âme indienne profondément enracinée dans ses traditions et qui continue à expérimenter et à s’adapter à la modernité.

   Site officiel : www.namaste-france.com avec notamment une évocation des diverses manifestations à venir :

  • Les Escales indiennes à La Rochelle, jusqu'au 31 décembre 2010.

  • Découverte de la culture indienne à Auberville, en octobre et novembre.

  • Une exposition en hommage à Gandhi, à Strasbourg, du 2 au 4 octobre.

  • Le Festival de Guadeloupe, tout le mois de novembre.

  • L'imposante comédie musicale Bharati, au Palais des Congrès de Paris, et dans dix autres villes en rance, à partir du 31 octobre.

  • La présentation en exclusivité du premier volume du Ramayana de Valmiki illustré par la peinture indienne du 16e au 19e siècle, publié par les Editions Diane de Selliers, au musée Cernuschi à Paris le 4 novembre.

  • Le Festival de l'Imaginaire à Paris, en mars 2011.

  • Un hommage à Tagore, de début mai à fin juillet, à Paris.

  • Un festival de cinéma indien à Saint-Tropez en juin.

Haut de page


Retour à la page précédente

ACCUEIL

              
Proposé par FreeFind

- Annuaire
- Guide express
- Table des extraits sonores

- Table des extraits vidéo
- Archives
- Réunion - Métropole
- Sommaires :
              

- Forum      
- Chat
- Cartes virtuelles
- Interviews et dossiers
- Me contacter

- Mes partenaires
- Lettre d'information :
Abonnement
Désabonnement

- Lexique
- Prénoms indiens
- Prénoms musulmans
- Apprendre le tamoul
- Recettes
- Mettre un sari
- L'art du kolam

- L'art du mehndi
- Carrom ou billard indien

- Proverbes tamouls

- Prières hindoues

- Éditions virtuelles
- Vos articles
- Librairie

  Téléchargements gratuits : MP3, vidéos, thème de bureau, fonds d'écran, polices de caractères, prénoms, lexique...


 

 


Copyright © Philippe PRATX (Textes, enregistrements & photographies)