Leçon n°3
éléments de conjugaison :
le présent

Télécharger la police de
caractères tamouls
(nécessaire pour lire une partie de la leçon)


   Les formes verbales et le système de conjugaisons de la langue tamoule sont relativement complexes (encore que le français n'ait rien à envier en ce domaine). La difficulté vient particulièrement de l'existence de diverses catégories (groupes) de verbes, forts ou faibles, ainsi que de verbes défectifs, aux formes et aux constructions particulières (par exemple le verbe vouloir).
   Le principe général consiste en une conjugaison à partir de trois éléments : radical du verbe + suffixe de temps (présent, futur ou passé) + terminaison correspondant, comme en français, à la personne.
   Le présent, à la forme affirmative, est construit ainsi :

Radical du verbe + suffixe gireu (kireu/gireu) + terminaison

   En fait, la fin du suffixe (-eu) se "fond" pour ainsi dire dans la terminaison.
   Je donne ici l'exemple du verbe voir (regarder), qui est un verbe fort. Pour plus de simplicité, je me suis limité à faire appaître la conjugaison sous une forme plus facilement assimilable pour un public habitué à la langue française : en noir, la partie invariable ; en rouge, la partie variable.
   Au passage, on en profitera pour passer en revue les divers pronoms personnels (fonction sujet).

na[f

   

parfkfkiEb[f

Je vois/Je regarde

Nân

Pârkkirén


nI

parfkfkibayf

Tu vois
(familier)

Pârkkirâï


`v[f

parfkfkiba[f

Il voit
(personne masculine)

Aveun

Pârkkirân


`vqf

parfkfkibaqf

Elle voit
(Personne féminine)

Aveul

Pârkkirâl


`vrf

parfkfkibarf

Il voit
(respectueux)

Aveur

Pârkkirâr


`T

parfkfkibT

Il voit
(neutre : animal...)

Adheu

Pârkkiradeu


namf

parfkfkiEbamf

Nous voyons
(l'interlocuteur est inclus dans
ce "nous")

Nâm

Pârkkirôm


nagfkqf

parfkfkiEbamf

Nous voyons
(l'interlocuteur est exclu de ce
"nous")
("g" dur, comme dans Guy)

Nângeul

Pârkkirôm


nIgfkqf

parfkfkibIrfkqf

Vous voyez
(pluriel, utilisé parfois comme
singulier respectueux)
("g" dur, comme dans Guy)

Nîngeul

Pârkkirîrgeul


`vrfkqf

parfkfkibarfkqf

Ils voient
(personnes)
("g" dur, comme dans Guy)

Aveurgeul

Pârkkirârgeul


`Av(kqf)

parfkfki[fb[

Ils voient
(neutre)
("a" final proche du "e muet")

Avèï(geul)

Pârkkindrana

   Voici quelques exemples de verbes forts (F) ou faibles (f).

(F)   
Avan ireukkirân /Il est
(F)
Nâm koudikkirôm/Nous buvons
(f)
Nân pâdougirén/Je chante ("g" dur, comme dans Guy)
(f)
Avargal pôgirârgal/Ils vont ("g" dur, comme dans Guy)

  

Conjuguez au présent le verbe : pourappada/partir. Nous nous contenterons
de la transcription en alphabet occidental. Mais rien ne vous interdit de vous exercer à l'écrire
en tamoul.

Réponse (sélectionnez la zone entre crochets avec le pointeur de la souris).

[   Nân pourappadougirén
    Nî pourappadougirâï
    Aveun pourappadougirân
    Aveul pourappadougirâl
    Aveur pourappadougirâr
    Adeu pourappadougiradeu
    Nâm pourappadougirôm
    Nângeul pourappadougirôm
    Nîngeul pourappadougirirgeul
    Aveurgeul poudappadougirârgeul
    Avèï pourappadougindrana 
]