- Introduction
- Indo-Musulmans
  - Données socio-économiques

  - Culture au quotidien
  - Islam local
- Malbars, Tamouls
  - Tradition et renouveau
  - Pratiques religieuses
- Quel avenir ?
    

- Gros plans
  - Mosquées de la Réunion
  - Pondichériens
  - Temples et ashrams
  - Divinités
  - Marche sur le feu
  - Bal tamoul
  - Kâvadi
  - Dîpavalî
  - Karmon
  - Mariage tamoul
  - Musique et danse
- Visite rapide
  

- Pages bleues
- Achetez votre billet, louez une voiture...

AJOUTER
ce site à vos favoris

Remerciements

________________


_________________________


________________
 


ROUGAIL SAUCISSE

  Nous présentons par ailleurs une autre préparation appelée rougail, mais foncièrement différente de ce bien connu rougail saucisse : un des plats incontournables de la gastronomie réunionnaise et très facile à réussir. Rappelons d'abord que le mot rougail vient directement de la langue tamoule (ûrugaï). Précisons ensuite que les saucisses utilisées doivent être des saucisses créoles, peu grasses, aromatisées de thym, d'ail, et légèrement épicées (gingembre, éventuellement piment...). Elles peuvent être fraîches ou, selon ma préférence personnelle, fumées. De la qualité de ce produit de base dépendra largement celle du résultat final. L'idéal serait de confectionner soi-même ses saucisses. Remarquons au passage que le porc n'est consommé en Inde que par les chtétiens. A la Réunion, les musulmans bien sûr, mais aussi nombre d'hindous s'abstiennent de manger cette viande.
   Une petite touche "people" pour terminer : le rougail saucisse est les plat préféré du chanteur Gérald de Palmas et du champion du monde de hand-ball Patrick Cazal ! Epoustouflant, non ?


1 heure

                     


Facile

                     


Bon marché

INGREDIENTS

6 saucisses créoles
6 petites tomates olivettes
2 oignons
3 gousses d'ail
3 gros piments verts (peu féroces)
1 petit piment vert (fort)
Thym, sel et poivre
1C à soupe d'huile
 


PREPARATION

   Piquer les saucisses à la fourchette et les faire bouillir à découvert dans un litre d'eau, pendant 10 à 15 minutes. Les retirer, les égoutter et les couper en morceaux réguliers de la dimension d'une bouchée.
   Emincer les oignons et couper les tomates en petits morceaux. Epépiner le petit et les gros piments, détailler ces derniers en lanières. Piler ensemble le petit piment, l'ail, le sel et le poivre.
   Dans une sauteuse à fond épais, faire revenir les morceaux de saucisse dans l'huile. Ajouter l'oignon et les lanières de gros piment, remuer. Ajouter et mélanger ensuite les tomates et l'assaisonnement pilé, ainsi qu'une petite branche de thym. Cuire 3 minutes à feu vif, puis couvrir et terminer la cuisson à feu doux 15 minutes environ. Il ne doit rester qu'une sauce courte.


   Gingembre et girofle peuvent aussi être utilisés pour aromatiser ce rougail. Celui-ci sera servi, comme n'importe quel autre cari, avec un riz, éventuellement des grains (haricots rouges par exemple) et du rougail tomate. Un autre accompagnement particulièrement recommandé est le zembrocal.
   Le rougail boucané et le rougail morue sont deux autres préparations suivant le même principe, la morue salée devant bien sûr être mise à tremper la veille.


Les recettes de Pridhip
Toutes les recettes

Retour à la page précédente

ACCUEIL

              
Proposé par FreeFind

- Annuaire
- Guide express
- Table des extraits sonores

- Table des extraits vidéo
- Archives
- Réunion - Métropole
- Sommaires :
              

- Forum      
- Chat
- Cartes virtuelles
- Interviews et dossiers
- Me contacter

- Mes partenaires
- Lettre d'information :
Abonnement
Désabonnement

- Lexique
- Prénoms indiens
- Prénoms musulmans
- Apprendre le tamoul
- Recettes
- Mettre un sari
- L'art du kolam

- L'art du mehndi
- Carrom ou billard indien

- Proverbes tamouls

- Prières hindoues

- Éditions virtuelles
- Vos articles
- Librairie

  Téléchargements gratuits : MP3, vidéos, thème de bureau, fonds d'écran, polices de caractères, prénoms, lexique...


 

 


Copyright © Philippe PRATX (Textes, enregistrements & photographies)